NEWSLETTER

Les questions marquées d'un * sont requises.
All4pack Packplus South PackPlus Emballage & Manutention

Salon MANUTENTION 2014 : le rendez-vous capital de l'innovation intralogistique

salon manutention systèmes automatisés, all4pack

L’intralogistique, un marché en croissance qui pèse 3,5 milliards d’euros !

                                                                        

Le secteur de l’intralogistique, qui regroupe les biens d’équipement et les systèmes liés à la manutention et la logistique se porte bien puisqu’il enregistre une progression de 4% en 2013 avec des perspectives de croissance optimistes pour 2014.

Ce marché connait aujourd’hui des évolutions importantes et stratégiques, liées notamment à l’explosion du e-commerce. Ce dynamisme se retrouve dès à présent dans la préparation du salon MANUTENTION 2014, puisqu’à 9 mois du salon, 80% de la surface est déjà réservée.

 

Une synergie renforcée en 2014, reflet des mutations du secteur

 

Le salon MANUTENTION 2014, organisé tous les deux ans avec le soutien du CISMA, se tient conjointement au salon EMBALLAGE. Implanté au cœur du hall 5a, en adéquation avec le secteur fin de ligne, ce regroupement confirme la complémentarité des deux filières et fait écho aux demandes des professionnels : rapprochement des métiers Packaging - Processing - Printing – Handling.

A l’instar d’EMBALLAGE, MANUTENTION propose des espaces d’animations 100% innovation :

  • Manut’innovations : les nouveautés des exposants mises à l’honneur (hall 5a)
  • Manut’démo : une expérience inédite pour tester en live les matériels, les systèmes et équipements de manutention et de logistique. (hall 5a)
  • Des conférences et émissions TV dédiées à l’intralogistique auront également lieu sur Pack Vision et le Plateau TV (hall 6)

 

Interviews croisées entre le CISMA et le salon 

À quelques mois de l'édition 2014 du Salon MANUTENTION, organisé par le Groupe COMEXPOSIUM, Renaud Buronfosse (RB), Délégué général du CISMA, Véronique Sestrières (VS), Directrice du Pôle Manufacturing & Transport et Directrice du salon, et Christophe Delahaye (CD), Chef de marché grands comptes du salon nous donnent leur point de vue sur le marché, les enjeux de la profession et le salon.

  

1- Selon les derniers chiffres dont vous disposez, est-ce qu'on peut penser que 2014 sera l'année de la reprise pour le secteur de la MANUTENTION ?  

RB : Les industries de biens d'équipement pour la manutention ont enregistré, en 2013, une légère progression par rapport à l'année précédente, d'environ 4%, contrairement à l'industrie française dans son ensemble. Aujourd'hui, le marché de la manutention représente environ 3,5 milliards d'euros. Il y a néanmoins quelques disparités : alors que les chariots, qui constituent près de la moitié du marché, stagnent et que les équipements de levage industriel sont en baisse, les systèmes sont en progression de presque 7%. L'explication se trouve sans doute dans le fait que même si les entreprises ont limité leurs investissements ces dernières années, elles continuent à vouloir moderniser et automatiser leurs outils de production.

Avec une amélioration sensible des carnets de commandes à la fin de l'année 2013, le climat est favorable pour 2014 et nous devrions assister à une nouvelle progression des chiffres d'affaires dans le courant de l'année, même si cela ne sera pas encore l'euphorie.

CD : Nous retrouvons les mêmes tendances que celles observées par le CISMA dans le cadre de la commercialisation du salon. Néanmoins, nous avons pu noter une mobilisation très rapide des exposants, démontrant toute leur motivation à être présents sur leur salon historique.

En quelques mois seulement, nous avons atteint 80% de remplissage. Plusieurs raisons à cela : nous avons répondu à leurs attentes en positionnant le Salon MANUTENTION au cœur du Salon EMBALLAGE, dans le Hall 5a, soulignant toutes les synergies de ces deux univers, pour ceux qui raisonnent « global » en prenant en compte la chaîne de production d'amont en aval. D'autre part, les exposants de 2012 ont pu rencontrer de nombreux visiteurs qualifiés issus des grandes industries, intéressés par l'évidente complémentarité entre le monde des emballages et celui des systèmes de manutention.

2- Quels sont les domaines les plus dynamiques ? Et les leviers de croissance ?

RB : Les clients des fournisseurs en biens d'équipement pour la manutention sont à la recherche de toujours plus de productivité, d'ergonomie, de sécurité... C'est donc ce qui influence le plus les offres aujourd'hui. Dans le domaine des chariots, on voit se multiplier les produits « entrées de gamme », avec tout ce qu'il faut mais uniquement ce qu'il faut. Cela permet aux fabricants d'attirer une nouvelle clientèle qui auparavant se tournait plus volontiers vers l'occasion. Par ailleurs, les AGV poursuivent leur progression et d'une manière générale, l'offre de services est de plus en plus large, que cela soit dans le domaine de la formation ou du financement. En ce qui concerne les systèmes, un phénomène apparu il y a maintenant quelques années se confirme : des entreprises se regroupent pour répondre à certaines offres en apportant chacune sa compétence. La tendance est assez française, mais je trouve cette approche très intéressante. Autre levier de croissance dans ce domaine des systèmes, les offres modulaires font leur place et désormais tout le monde peut s'automatiser, la grande entreprise comme la petite, et elles peuvent le faire au rythme de leur activité, en s'équipant progressivement.

VS : Nous retrouvons cette année les mêmes « drivers » qu'en 2012 avec dans l’ordre : les systèmes automatisés, dans lequel les AGV sont classés, le stockage-rayonnage et les chariots et le levage. Nous notons également un phénomène de transfert entre les deux salons par rapport à 2012 : certaines entreprises du monde de la manutention avaient choisi d'exposer sur EMBALLAGE, afin de bénéficier du visitorat qualifié qu'elles visaient. Avec la nouvelle organisation sectorielle positionnant le Salon MANUTENTION au cœur de l’événement, ces entreprises se sont inscrites logiquement cette année sur MANUTENTION. La synergie est définitivement confirmée tant pour les exposants que pour les visiteurs. La visibilité sera accrue et contribuera à une croissance des contacts notamment sur le plan international.

3- Quels sont les secteurs apporteurs d'affaires pour les acteurs de la MANUTENTION ?

RB : Le secteur du e-commerce est très demandeur en ce moment et il n'est plus à démontrer que c'est un des rares à afficher de tels niveaux de croissance. L'industrie agro-alimentaire est également en bonne place avec de nombreux projets de réorganisation logistique. Concernant les drives, dont on parle beaucoup en ce moment, je suis plus circonspect. Tout le monde se positionne sur ce créneau, avec des offres dédiées, mais on assiste déjà à quelques fermetures après l'engouement de ces derniers mois. Il y a un risque de surproduction et de saturation du marché. 

 

VS : D'après les résultats de l’Observatoire de l'Emballage 2013, les acheteurs du secteur tablent sur la croissance de leur production en 2014 (83% vs 79% en 2012). Elles identifient l'agro-alimentaire, la santé-pharma et les cosmétiques, comme les apporteurs d'affaires les plus importants. Très logiquement, ce sont les 3 industries les plus présentes sur EMBALLAGE et donc aujourd’hui sur MANUTENTION.

En phase avec le CISMA, nous constatons le dynamisme du secteur du e-commerce, secteur particulièrement concerné par nos deux salons, avec des projets d'automatisation dans les deux domaines. Les solutions les plus récentes seront présentées et le climat d’affaires s’annonce d’ores et déjà très porteur.

Nous attendons en globalité 1500 exposants et une fréquentation de 100 000 professionnels de 100 pays.

 

 

 

 

Bienvenue dans l’univers all4pack – SALON DE L’EMBALLAGE ET SALON DE LA MANUTENTION :

Le rendez-vous capital de l’innovation des professionnels du Packaging – Processing – Printing – Handling

Dans un contexte d’intégration croissante de toute la chaine de production, l'édition 2014 a réaffirmé la tenue conjointe des salons EMBALLAGE et MANUTENTION. Ce rendez-vous international biennal s'est tenu du 17 au 20 novembre à Paris-Nord Villepinte. Prochain RDV du 14 au 17 Novembre 2016 !! Il illustrait la complémentarité des 4 métiers essentiels du secteur : Packaging, Processing, Printing, Handling. Cet événement a rassemblé 96 500 professionnels internationaux autour de 1 570 exposants.

Le salon EMBALLAGE, le rendez-vous capital de l’innovation PACKAGING

Tous les 2 ans, le salon international de l’emballage réunit les acteurs de la filière issus des secteurs de l’alimentaire, des liquides, de la cosmétique, de la beauté, du luxe, de la santé, de la pharmacie, de la distribution et des biens de consommation pour 4 jours d’échanges, de démonstrations, de présentation…. EMBALLAGE propose une offre complète qui met en lumière toute la force d’innovation de la filière emballage.

Matières premières, consommables et films / Machines de process et de conditionnement / Machines d’identification, tracabilité, marquage, codage / Machines d’emballages secondaires, tertiaires et d’expédition / Emballages et contenants / Transformation, impression d’emballages, étiquettes

Le salon MANUTENTION, le rendez-vous capital de l’innovation INTRALOGISTIQUE

Le salon MANUTENTION, organisé avec le soutien du CISMA, propose des matériels et des services pour l’entrepôt intelligent, en parfaite complémentarité avec le secteur fin de ligne du salon EMBALLAGE. Il est également le laboratoire des tendances d’une manutention en pleine mutation qui s’automatise toujours plus et innove. 4 secteurs à découvrir :

Manutention continue / systèmes automatisés / Prestations logistiques & systèmes d’information, autres services / Stockage & Equipements d’entrepôts / Levage / chariots